rachat-trimestres-retraite.jpg

Tout savoir sur le rachat de trimestres pour la retraite

Pouvoir obtenir une pension de retraite au taux maximum est le souhait de tout salarié. Ceci est bel et bien possible grâce à l’opération de rachat de trimestres de retraite. En effet, ce dispositif permet aux actifs qui n’ont pas atteint le nombre de trimestres requis pour les cotisations de racheter les années durant lesquelles ils n’ont pas pu cotiser pour diverses raisons. Cependant, l’opération implique un coût qui dépend de certains paramètres.

Rachat de trimestres pour la retraite : de quoi parle-t-on ?

Le rachat de trimestres est une solution qui intervient principalement lors du calcul de la retraite de base. Son importance est de permettre aux assurés de bénéficier d’une retraite au taux maximum lorsque ceux-ci ne disposent pas du nombre de trimestres requis pour prétendre à un tel taux pour leur pension de retraite de base.

Ce dispositif est accessible, dans un premier temps, aux personnes ayant connu des périodes creuses au cours de leur parcours professionnel, occasionnant ainsi des années incomplètes. Il s’agit d’années pendant lesquelles celles-ci ont validé moins de 4 trimestres. Ces années peuvent concerner les périodes durant lesquelles vous avez effectué moins de cotisations. Elles peuvent être également relatives aux périodes de chômage non indemnisées ou encore aux périodes de stages.

rachat-de-trimestres-retraite.jpg

De plus, le rachat de trimestres est réservé aux personnes ayant suivi, au cours de leur carrière, des études supérieures. Ainsi, elles n’ont pas pu cotiser pour leur pension de retraite au cours de ces années d’études. Toutefois, le rachat de trimestres d’études supérieures est régi par une condition.

En effet, le salarié souhaitant faire ce rachat ne doit pas être affilié à un régime de retraite obligatoire durant la période où il effectue ses études. Enfin, il faut noter que l’opération du rachat de trimestres implique un coût.

Pourquoi racheter des trimestres pour la retraite ?

Pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein, il faut obligatoirement avoir cotisé suffisamment et sur une longue durée au cours de votre vie active. Lorsque vous enregistrez des trimestres manquants, votre pension de retraite de base va subir une décote. Par conséquent, le montant de la pension va connaître une réduction.

Pour éviter ce malus, vous avez le choix entre deux options. La première possibilité est de travailler plus longtemps au-delà de l’âge requis légalement pour partir à la retraite. La deuxième option concerne le rachat des trimestres manquants. Ainsi, vous pouvez compléter par un rachat, les années durant lesquelles vous n’avez pas pu valider des trimestres pour diverses raisons.

En effet, le rachat de trimestres vous permet de partir à la retraite à l’âge légal prévu à cet effet sans perdre une partie du montant de votre pension de retraite. Par ailleurs, racheter des trimestres pour la retraite présente de multiples atouts. Ce dispositif constitue un bon moyen pour augmenter le taux de votre pension de retraite de base. En fait, le nombre de trimestres qui sera retenu pour le calcul de la retraite sera élevé.

Comment fonctionne le rachat de trimestres de retraite ?

L’opération du rachat de trimestres vous permet de racheter un certain nombre d’années non couvertes par vos cotisations. Ainsi, il est possible de racheter au maximum 12 trimestres de retraite. Pour racheter des trimestres, il faut adresser une demande à la caisse de retraite de sa région. Dans la demande, vous devez préciser la nature du rachat. Il faut mentionner s’il s’agit d’un rachat d’années d’études supérieures ou d’un rachat d’années incomplètes.

Vous devez également préciser dans la demande le but du rachat. Il peut s’agir d’une augmentation du taux de la pension ou des trimestres. Enfin, il faut fournir un justificatif de vos revenus des trois dernières années. Par ailleurs, le rachat de trimestres de retraite est accessible à tous les actifs. Il prend donc en compte les travailleurs du secteur public et privé ainsi que les indépendants.

L’opération est caractérisée par l’augmentation des cotisations. Toutefois, les règles diffèrent selon le statut de l’assuré. Par exemple, un travailleur du secteur privé a la possibilité de demander un rachat de trimestres jusqu’à 66 ans. En revanche, un salarié du secteur public ne peut avoir recours à ce dispositif jusqu’à 60 ans. Aussi, le coût du rachat dépend du régime de retraite auquel l’actif est affilié.

Quel est le prix d’un rachat de trimestres pour la retraite ?

Le prix de l’opération du rachat de trimestres pour la retraite n’est pas fixe. Il varie en fonction de trois paramètres principaux. Le premier point concerne l’âge de l’assuré. Lorsque vous rachetez vos trimestres en étant jeune, le coût de l’opération sera moins élevé. Le second paramètre est relatif à votre revenu moyen des trois dernières années.

En effet, lorsque ce revenu est élevé, le rachat de trimestres coûtera plus cher. Enfin, le dernier paramètre concerne l’option retenue pour racheter vos trimestres. Vous pouvez choisir entre trois options. Le premier choix concerne la réduction de la décote. Dans ce cas, les trimestres rachetés pourront être utilisés uniquement dans le but d’augmenter le taux de calcul de la pension de retraite.

La deuxième option combine à la fois une réduction de la décote et une augmentation de la durée de cotisation considérée pour calculer le montant de la pension de retraite. Quant à la troisième option, elle concerne spécialement les salariés du secteur public. En effet, ces derniers ont la possibilité de racheter des trimestres qui touchent uniquement la durée de cotisation considérée pour calculer la pension de retraite.