retraite progressive

Les avantages de la retraite progressive

À l’approche de la retraite, bon nombre d’employés se posent de nombreuses questions. Ils se demandent souvent comment faire pour aller à la retraite sans, pour autant, faire beaucoup de calculs. Si vous désirez aller progressivement à la retraite avec sourire, plus de soucis à vous faire. Avec les nombreux avantages du dispositif appelé retraite progressive, il est beaucoup plus facile de répondre à vos différentes préoccupations. Il sera présenté à travers cet article les avantages de la retraite progressive.

La retraite progressive : en quoi consiste-t-elle ?

Il faut d’abord savoir que la retraite progressive ne concerne que les seniors qui sont en fin de carrière. Ce dispositif est devenu très pratique depuis la mise en vigueur de la loi du 20 janvier 2014 sur les retraites. Il leur permet de passer progressivement du plein temps à temps partiel. Il consiste également à ajouter au salaire habituel du retraité, une fraction de sa pension de retraite.

Une fois que l’employé a cessé d’exercer ses fonctions, ses pensions de retraite seront recalculées. Ces calculs se baseront sur les trimestres et des points validés pendant la période de sa retraite progressive. Il convient de savoir que ce dispositif n’est accessible que 2 ans avant l’âge minimum et est illimité dans le temps. Ainsi, après 60 ans, il est encore possible d’y avoir accès. Cependant, vous ne pouvez y rester que jusqu’à vos 72 ans.

retraite-progressive-60ans.jpg

Quelques avantages financiers de la retraite progressive

Comme dit précédemment, vous avez la possibilité de vous procurer un complément de salaire. Nous vous expliquons plus cette option. Si vous êtes salarié travaillant déjà à temps partiel, il vous est possible de cumuler vos revenus quand vous remplissez certaines conditions. Par exemple, Jacques est né en 1960 et travaille comme administrateur à mi-temps. À 60 ans en 2020, il a validé 152 trimestres, ce qui est largement suffisant pour jouir d’une retraite progressive. Il peut ainsi recevoir une fraction de sa retraite en plus de ce qu’il touche d’habitude.

Obtenir une surcote : vous pouvez profiter d’une surcote durant votre retraite progressive, mais en fournissant moins d’effort au-delà de l’âge légal de la retraite. Par exemple, Francis est né en 1960. À 62 ans déjà, il pourrait prendre sa retraite, car il aura déjà 167 trimestres pour avoir une pension à taux plein. Cependant, il voudrait bien préparer sa retraite à l’aide d’une surcote en continuant à exercer ses fonctions. Il a jugé utile de négocier avec son employeur une mi-temps dès ses 60 ans afin de réduire sa charge au travail. Il pourra donc demander une retraite progressive. Après 62 ans à la retraite progressive, il aurait déjà à son actif plus de 167 trimestres qui lui permettront de bénéficier d’une surcote. Lorsqu’il valide un trimestre civil supplémentaire, la majoration de sa retraite de base sera égale à 1,25 %. Donc si pendant 3 ans il a travaillé dans sa retraite progressive, la surcote sera de 15 %. Pas négligeable du tout pour l’amélioration d’une retraite.

La retraite progressive pour échapper au malus de 10 % établit par l’Agirc — Arrco : en effet, les employés qui prendront leur retraite à l’âge du taux plein avec le nombre de trimestres nécessaires après le 1er janvier 2019 sont exposés à une éventuelle décote de 10 %. Ce prélèvement se fera sentir sur leurs pensions complémentaires sur 3 ans. Néanmoins, vous ne serez pas visé par ce malus si vous travaillez une année supplémentaire. La retraite progressive vous offre cette option en diminuant votre durée de travail sans vraiment peser sur vos revenus et tout en cotisant.

Jouir des avantages d’entreprise

Un autre atout de la retraite progressive, c’est qu’elle vous permet de toujours jouir des avantages d’entreprises. Si vous êtes salarié et qu’à l’approche de votre retraite, vous passez de temps plein à temps partiel, vous ne perdrez pas les avantages accordés aux salariés. Les contrats collectifs de prévoyance décès/invalidité avec indemnisation à moindre coût font partir de ces avantages. Vous serez même sélectionné pour les prestations ponctuelles comme le voyage organisé ou le séjour au ski si leur coût est en fonction des derniers salaires obtenus.

Comme avantage toujours, vous allez continuer à acquérir des droits de retraite. Vos futurs droits de retraite ne sont pas menacés si vous percevez déjà une pension de retraite progressive. Au contraire, cette fraction de vos pensions n’a pas valeur d’acompte. Elle ne sera donc pas enlevée des pensions que vous recevrez lorsque votre contrat de travail sera rompu.

Avantage impôt : C’est un autre avantage pas très connu qui est pourtant juteux. Même si en premier lieu, ça peut passer inaperçu, la retraite progressive fait baisser le coût des impôts. Et ce manque à payer vous permet d’accroître beaucoup plus votre économie.

En résumé, avec la retraite progressive vous pouvez quitter un temps plein à un temps partiel sans vous fragiliser financièrement.